informations Presse

Interview : Artiste éco-responsable, quand l'art contemporain devient pure nature

En quelques mots présentez vous, qui êtes vous ?

J'ai fait mes études aux Pays-bas à l'école des beaux arts d'Utrecht et l'école de design d'Eindhoven. J'ai travaillé de nombreuses années comme webdesigner et designer sonore. Depuis quelques années je me suis lancé dans la création d'oeuvres d'art. J'utilise le bois comme matière première. Passionné par ce que la nature peut offrir de plus beaux j'ai photographié les écorces des arbres afin d'en faire également des oeuvres pour orner les murs au même titre qu'une peinture. C'est le support mural que j'ai choisi pour créer mes sculptures.

Pourquoi vous êtes vous lancé dans la sculpture murale ?

J'ai commencé à combiner le bois flotté et le bois brûlé. Le bois flotté mis sur un fond en bois brûlé se présente ainsi comme un tableau avec des contrastes intéressants entre les textures et les tonalités. Une peinture ou une photographie n'a pas la même profondeur qu'une sculpture murale en bois, la matière organique donne le caractère original de l'oeuvre. Pour la collection de De Stijl je me suis inspiré par exemple des tableaux connus de Mondrian et Van Doesburg.

Pourquoi avez vous choisi le bois comme matériau ?

Le bois est un matériau noble, naturel et écologique. Il peut prendre de multiples apparences. Je travaille sur l'érosion. L'érosion donne parfois un bois très clair et lisse et le bois brûlé devient noir avec un aspect cellulaire effet peau de crocodile. L'association des deux crée l'oeuvre d'art en elle même, il n'y a rien à ajouter ni à enlever. L'oeuvre est faite à 100% en bois.

En quoi créer à partir du bois est unique pour vous ?

Je récupère le bois que j'utilise en l'état dans la nature, sur les plages, dans les forêts mais aussi sur des chantiers...Je n'utilise ni clou ni vis. Pour moi ce qui rend mon travail encore plus intéressant c'est de m'attacher à utiliser que du bois dans la réalisation de mes oeuvres.

Quelle est la spécificité de votre démarche artistique ?

Ma démarche est avant tout basée sur le respect de la nature, elle se veut éco-responsable. Mes oeuvres sont avant tout visuelles, elles ont une lecture simple ce qui les rend universelles. Je veux que mes oeuvres reposent l'esprit qu'elles interpellent sur la fragilité et la beauté offertes par la nature. Le bois utilisé dans les oeuvres est le sujet des oeuvres, c'est une façon de donner un contenu profond à l'abstraction.

Quels sont les secrets de la réussite d'une réalisation ?

Osmose entre les différentes textures et formes, rigueur, adaptation à la matière, maîtrise lors d'interventions sur le bois par exemple lors de la carbonisation. Recherche de la perfection dans l'imperfection et de la cohérence. La force de mes oeuvres se trouve dans la simplicité visuel qui héberge la complexité du bois. En vieillissant le bois revèle des textures très riches et chargées en émotion.

Antonius Driessens, oeuvres murales éco-responsables

articles, annonces et média

Midi Libre Antonius DRIESSENS

Midi Libre,
06/05/2017

Midi Libre Antonius DRIESSENS

Midi Libre,
06/05/2017

SIAC 2017 Prix du public Antonius Driessens

La Provence
13/03/2017

Expo sculptures l'ame du bois Ceillac

Le Dauphiné Libéré,
juillet 2015

Exposition Pavillon Aix en Provence

Le Courier d'Aix,
juillet 2015

Journal La Provence juillet 2014

La Provence,
août 2014

Journal La Provence juillet 2014

La Provence,
août 2014

Journal La Provence juillet 2014

La Provence,
juillet 2014

Craft, Maison&Objet

La Provence,
17 janvier 2014

route des artistes Saint Rémy de Provence 4 aoûtRoute des Artistes

Maison+ l'hebdo : bois brut


Dans la rubrique Tendances vous avez pu voir 3 de mes tableaux sculptures de la collection "De Stijl".
Sollicités par une journaliste en 2013 nous enverrons à sa demande des photos des œuvres. La médiatisation et les retombées que nous attendions ne se sont pas produites. Le rédacteur en chef de l'émission a diffusé nos photos sans prononcer une seule fois le nom de l'artiste ni nommé le site internet ! Notre réclamation a été entendue puisque le rédacteur a indiqué la source des photos sur le site internet de l'émission mais l'émission était tournée et d'autres dates programmées sans que rien n'ait pu être fait pour réparer cette erreur grotesque. Nous avons appris par la journaliste que l'émission n'existait plus aujourd'hui.

Sculpture Sm'art

Fiasco au Sm'art 2013
La photo parle d'elle même. Moins d'une centaine de personnes sur les 5 jours, mais nous étions invisibles et/ou introuvables.
Un groupe électrogène produisait une nuisance sonore continuelle. Pas de circuit de circulation, nous nous trouvions dans une impasse. Les visiteurs qui passaient par là déjà par hasard ne nous voyaient pas. Pas si smart...

sm'art 2013

Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture